top of page

Soufisme : la Voie du Cœur

Renaître à la Source de nous-mêmes

IMG-20200113-WA0008
IMG-20200519-WA0062
IMG-20200519-WA0063
danse ensemble derviche
danse derviche.
IMG_20191217_161945
danse ensemble derviche
IMG_20191217_154128
IMG_20191217_170643 (1)
IMG_20200117_152636
IMG-20191216-WA0006 (1)
20170723_111652
derviche

Une forêt qui appartient à l'oubli, au " grand oubli ", se recharge en intimité, en ailleurs, en mystère...

Elle nous reprend dans l'insondable de sa propre appartenance pour nous donner de renaître à la source de nous-mêmes.

 

L'homme a besoin de sa propre absence pour redevenir humain.

Un jour peut-être cela deviendra l'une des motivations premières de l'espace que nous redonnerons à la nature.

Peut-être l'est-elle déjà d'ailleurs, mais habillée de bien d'autres raisons.

Bernard Boisson

Je vous propose des journées mensuelles et 
des retraite de 3 jours, 3 nuits à Massabielle

L'intention de ces rencontres

* Dissoudre " la rouille " déposée sur notre cœur et allumer, rallumer, activer : 

la flamme de l'amour éternel et l'incandescence de la Vie *

" Sois comme l'eau pour la générosité et l'assistance.
Sois comme le soleil pour l'affection et la miséricorde.
Sois comme la nuit pour la couverture des défauts d'autrui.
Sois comme la mort pour la colère et la nervosité.
Sois comme la terre pour la modestie et l'humilité.
Sois comme la mer pour la tolérance.
Ou bien parais tel que tu es ou bien sois tel que tu parais. "

Rumi, 13 ème siècle

* Oser aller vers " l' évidement de soi " pour devenir Source de Beauté *

 

" Comme l'homme en exil dans le monde il faut qu'il fasse ce travail d'évidement de soi, pour que cet exil devienne chant et devienne source de beauté et aussi source de désir, dans le sens où comme ça crée une nostalgie du paradis perdu ça crée le désir de faire ce qu'il faut pour retourner à ce paradis céleste."

Rumi

 

* Emprunter une voie spirituelle par le corps *

 

Les Soufis revendiquent leur ignorance. Leur objectif est d’obtenir une connaissance du Divin non par l’intellect, mais par l’expérience personnelle et intime, jusqu’à ne faire qu’un avec le Créateur ".

fleurs%20derviche_edited.jpg
symbole derviche.jpg

"La source de tes souffrances est le soi, tu ne connaîtras pas le repos ,

 

tant que tu ne seras pas devenu rien et que tu n'auras pas annihiler tes désirs.

 

Meurt avant de mourir et enterre ton soi dans la tombe du non désir.

 

Alors tu auras atteins le bonheur."

Rumi

Journées mensuelles

La Danse des derviches ou Danse du Sama est originaire du monde persan.

Cette danse est le fruit de la rencontre puissante et incandescente de Rumi, théologien persan du 13 éme siècle, devenu le plus grand poète mystique de l'amour,  et Shams de tabriz, mystique iranien soufi.

 

Shams signifiant le Soleil est venu "raviver " la foi de Rumi en un AMOUR PUR, Rumi dans son cœur a vécu l'union mystique grâce à Shams.

derviche session.jpg

C'est au moment de la disparition de Shams dans la vie de Rumi, que celui-ci  meurtri par la séparation, s'abandonne corps et âme et goûte à l'extase. cet état de sobre ivresse, le ravissement de l'être, être ravi par le divin...goûtant l'union, la  communion avec le Tout. De cet état extatique il deviendra Source... "ça jailli ", de mots, de poèmes, de musique , de beauté...et de cette danse de tournoiement.

Pour devenir cette page blanche, je vous proposerai une préparation, le matin, du corps, du cœur, et de l'esprit ,puis l'après-midi nous rentrerons dans les tournoiements, la danse du Samâ.

Tourner c'est se rencontrer , rencontrer les endroits en nous de peurs, de croyances limitantes, de doutes... puis trouver en soi même les ressources pour transformer et fluidifier.

danser derviche.jpg
derviche.jpg

Le cœur sera le grand maître alchimiste durant ces tours, les voiles se dissipent de plus en plus à chaque tours, d'innombrables vortex dans nos liquides viennent purifier notre être et on se dissout, la personnalité se dissout pour laisser place à la Sagesse de l' Amour.


Retraite

unnamed.jpg

Nouvelle Retraite fin 2023 :
Mon Coeur, ce Soleil si puissant
(informations dans l'onglet inscription)
                              
           Retraite 2020-2021 :
              le Soleil à rendez -vous avec la Lune


 
 



 
 

 

 

 

« Si tu parviens à te connaître totalement,

si tu peux affronter honnêtement et durement

à la fois tes côtés sombres et tes côtés lumineux,

tu arriveras à une forme suprême de conscience »

Shams de Tabrîz par Djalâl-od-Dîn Rûmî

Ces temps de retraite  nous permettrons d'aller plus loin en nous-même, de prendre le temps d'expérimenter intimement le fait de ne pas savoir mais de " goûter " et " tomber " en soi-même et par là même en l'infini de la Vie.

Expérimenter qu' au dedans du dedans de soi gît la puissance amoureuse de la Création.

" Ne soyez pas ébranlés!

Ce qui est au- dehors n'est pas votre affaire.

N'écoutez qu'au-dedans, remplissez-vous de lui !

L'espace est facilement rempli, il est si petit.

Ce qui est sans pesanteur et ne peut-être pesé,

ce qui est hors de l'espace et ne peut-être saisi,

tient une toute petite place et c'est l'Infini ".

 Dialogue avec l'Ange de Gitta Malaz

unnamed.png

Nous aurons des temps de méditation en nature, dans une grotte, une marche nocturne, des temps de silence, de contemplation, des lectures de poème de Soufis,  la danse cosmique des derviches tourneurs, et des temps de Rien.

" Si le silence s’invite

A demeurer chez toi
Fais-lui toute la place !

Que la table soit prête
S’il t’apporte le grain,

Sois le vide qui accueille,
N’aie pas peur de ce rien !

Tu n’as plus à mendier
Puisque le Maître est là."

En « cette nappe souterraine
Où s’abreuvent nos sources »,
Nous sommes « à l’intérieur les uns des autres ».

François Cheng

Le choix des dates a été fixé proche des équinoxes et solstices, pour honorer ces passages vers le Nouveau et se rappeler notre lien intime avec les astres et le cosmos !

" Dans ta lumière, j'apprends comment aimer.

Dans ta beauté, comment écrire des poèmes.

Tu danses en ma poitrine, là où personne ne te voit.

Mais parfois je te vois, et cette vision devient cet art."  

 

Rûmi, 13 éme S.

atelier tour1.jpg
bottom of page